TEM, la voie royale pour des pièces parfaites

L'article dans le journal SMM/MSM numéro 6 /2015

Le TEM - Thermal Deburring Method ou ébavurage thermique en français, est le nom commercial d'un processus scientifique appelé « procédé d'ébavurage thermochimique ». Le principal avantage de cette méthode universelle d'ébavurage est sans aucun doute sa capacité à atteindre des zones internes difficilement voir impossibles à ébavurer. Ce procédé peu connu, voire méconnu, mérite que l'on s'y intéresse tellement ses avantages sont considérables. C'est pour cette raison que le TEM fut tout d'abord principalement utilisé dans les domaines de l'hydraulique, de la pneumatique et des carburateurs. Il s'impose même pour les produits soumis à des exigences élevées du point de vue fonctionnel et de sécurité, en raison de sa fiabilité et de la qualité de l'ébavurage fourni. L'ébavurage thermique convient aussi aux pièces moins complexes, pour lesquelles la rationalisation du travail est au premier plan. Selon la taille des pièces, il est possible d'ébavurer de nombreuses pièces en une seule opération. Le TEM, comment ça fonctionne? Le processus fait appel à un gaz combustible qui brûle les bavures de manière contrôlée. Les bavures brutes sont brulées dans une chambre de combustion, dite « chambre d'ébavurage » remplie d'un mélange d'oxygène et de gaz combustible. Cette combustion est très rapide (entre 10 et 20 millisecondes), les pièces ne sont que très faiblement chauffées (environ 50° à 160°C) ce qui autorise des ébavurages de pièces en atériaux synthétiques. La soudaine augmentation de température, qui peut atteindre 3000°C selon le mélange et la quantité de gaz, surchauffe toutes les parties de la pièce présentant un rapport surface/masse élevée. En raison de leur grande surface, les bavures absorbent plus de chaleur rayonnante qu'elles ne peuvent en évacuer, car elles présentent des sections relativement petites. La chaleur s'accumule (calcination) dans la bavure, qui prend feu et se consomme dans l'oxygène. Les bavures sont alors converties en oxydes et transformé en suie. Quel type de matériau et de pièce? Les pièces mécaniques usinées sont les premières concernées, mais les pièces de fonderie ou injectées conviennent aussi parfaitement à cette technique. Il est évident que plus le nombre de bavure est important et plus leur accès est difficile plus le procédé TEM devient économique et sécurisant. Les pièces hydrauliques, bloc de distribution par exemple, sont l'exemple type où l'ébavurage thermique devient intéressant à plusieurs égards. Le premier est bien sûr l'accès aux bavures générées à chaque intersection entre 2 ou plusieurs perçages et cela de manière absolue, aucune bavure ne subsiste après traitement. Le second est l'aspect sécuritaire qui assure au fabricant et à l'utilisateur une sécurité totale d'utilisation, aucune bavure oubliée ou mal ébavurée à cause de son accès difficile ne risque de se détacher et de venir obstruer un canal et provoquer une panne ou pire un accident. Mais le domaine hydraulique et de la technologie des fluides ne sont de loin pas les seuls à profiter des avantages du TEM, la pneumatique, l'industrie mécanique, l'automobile, la construction mécanique, l'aéronautique, la chimie, l'industrie alimentaire, les techniques de moulage et d'injection, le médical et même l'horlogerie et la bijouterie dans une certaine mesure peuvent aussi profiter des grands avantages de ce processus fiable et économique. Les pièces trempées supportent elles aussi parfaitement l'ébavurage thermique. La palette de matériaux compatibles avec l'ébavurage thermique est elle aussi importante. Les aciers et les aciers inoxydables, les fontes, les aluminiums et les métaux non ferreux ainsi que presque tous les thermoplastiques (limitations avec les parois minces pour ces derniers). Le processus dans la pratique Les pièces à traiter demandent une légère préparation, nettoyage et dégraissage aux ultrasons en solution aqueuse ou avec des solvants pour assurer que tous les copeaux soient évacués et que les fluides de coupe soient éliminés. Ensuite les pièces sont placées dans des dispositifs, panier pour composants cubiques ou dispositif spécial pour les pièces délicates. Une fois ces dispositifs installés dans la chambre d'ébavurage commence le remplissage avec le gaz combustible et l'oxygène. Les paramètres nécessaires à cette opération sont définis avec le client en fonction du résultat souhaité. En effet le TEM permet un ébavurage avec des arrêtes vives ou plus ou moins arrondies selon le temps de la combustion, la nature du matériau, la géométrie de la pièce et la forme des bavures et bien sûr la quantité de gaz combustible et d'oxygène utilisée. Une fois ces paramètres réglés intervient l'allumage du mélange gazeux qui provoque l'explosion et la destruction des bavures par oxydation et transformation de ces dernières en suie. Il ne reste plus maintenant qu'une opération de lavage dans un bain d'acide phosphorique pour éliminer les suies et un rinçage des pièces avant protection contre la corrosion, emballage et envoi chez le client. Le passage dans le bain d'acide n'occasionne aucun enlèvement de matière, les côtes d'usinage sont respectées seule la couleur des aciers changent après le bain pour prendre une belle teinte grise mate. Les aciers inoxydables ainsi que les métaux non-ferreux gardent leur couleur originale. Le spécialiste inconditionnel du TEM en Suisse La société Moser basée à Thörigen dans le canton de Berne est spécialisée dans l'ébavurage thermique depuis plus de 25 ans. Elle dispose d'une grande expérience dans ce domaine ainsi que de 2 machines d'ébavurage et de machines de retraitement des pièces qui lui permet de livrer très rapidement et avec une grande sécurité de fonctionnement tous ses clients. Moser propose à toutes les entreprises intéressées par ce procédé un ébavurage gratuit de leurs échantillons pour les convaincre définitivement des avantages supérieurs de ce procédé sur toutes les solutions concurrentes existantes. Les capacités offertes par Moser concernent des pièces de diamètre compris entre 3 et 240 mm jusqu'à une longueur de 290 mm et toutes pièces prismatiques de dimensions équivalentes.

 ébavurage thermique TEM en Suisse

 

 

 

 

 

 

ébavurage thermique TEM en Suisse